Un étudiant engagé !

Il s’appelle AYMERIC; Il a 19 ans. Il suit des études à l’ICAM de Toulouse. Durant l’année universitaire, il a fait partie de l’équipe de Gilles, Blouse Rose,en se rendant un soir par semaine auprès des personnes âgées à l’Hôpital Garonne du CHU, et notamment souffrant de la maladie d’Alzheimer. Il a été un « marchand de sable ».
Son rapport final a beaucoup touché ClaudineC, bénévole en charge des étudiants. Il illustre parfaitement l’utilité pour ces jeunes de s’engager pour donner aux autres mais aussi mieux apprendre sur eux mêmes.

MERCI ET BRAVO AYMERIC !

En voici la conclusion de son rapport :

 » Mener à bien le projet d’action sociale m’a obligé à faire appel à des compétences, et à en développer de nouvelles.
Pour faire de mon mieux aux Blouses Roses, j’ai dû faire preuve d’initiative en allant voir les patients, en menant des discussions, en proposant des occupations.
J’ai dû aussi être patient avec les personnes ayant des troubles auditifs en répétant mes phrases plusieurs fois ou en raccompagnant quelqu’un ayant du mal à marcher à sa chambre par exemple. Cela m’a aussi appris à côtoyer des générations éloignées, des environnements sociaux éloignés, et les histoires des personnes âgées m’ont fait plonger dans leur époque de jeunesse très différente d’aujourd’hui.
Or être ingénieur demande patience, rigueur, ténacité, régularité, choses que j’ai bien eu à mettre en place cette année pourtant dans un domaine tout autre que celui du travail mais qui pourrait bel et bien devenir un réel atout pour moi pour mon futur d’ingénieur et dans mon présent d’être humain. Cela m’a permis une prise de conscience, car c’est comme si je découvrais à peine que des personnes sont autant dans le besoin à cause de leurs soucis de solitude et de santé.
Autre chose, qui n’est pas en soit une compétence, mais j’ai trouvé qu’en plus de la richesse de cette expérience, le fait d’avoir une activité hors-études ou hors-travail avec des
personnes totalement à part fait énormément de bien, et ce moment passé est comme hors du temps (qui court d’habitude).
J’en déduirais à partir de cette expérience que trois mots clés qui décriraient mes ambitions dans le futur seraient respect, patience et initiative. Respect au sens où toute personne qu’importe son origine, son milieu, son âge ou que sais-je, se doit d’être respectée et que le premier critère dans tous mes choix sera le critère du respect de l’homme. J’ai aussi choisi patience car chaque décision doit être prise après multiples consultations, avis, pour éviter des erreurs fatales. Enfin, l’initiative que je viens de développer devra me servir, car dans ma vie je ne devrai pas me contenter d’ « opérer » mais surtout d’évaluer, de réfléchir, et
d’analyser pour faire les meilleurs choix possibles. »

Publicités